UA-74655322-1

02/12/2010

Un peu de poésie dans un monde de brutes !

432px-Omar_Khayam.jpgAu XIIe siècle déjà, Omar Khayyâm militait pour la sobriété heureuse: Un petit quatrain (robâ'y) traduit par mes soins en espéranto :

Labori por pagi veston aŭ trinkaĵon

Malgrande malbonas - Mi pardonegas vin

Ĉio alia sencelas - Rifuzu ĝin !

Ne vendu la vivon nek perdu junaĝon

ﺁن مايه که نوشى ز جهان پوشى

معذورى اگر در طلبِ ﺁن کوشى

باقى همه رايگان نيرزد هُشدار

تاعمرگرانيايه ندان نفروشى


Pour être tout à fait honnête, mes compétences en farsi médiéval étant limitées, je me suis basé sur la jolie traduction française de Vincent Mansour Monteuil:

Si tu travailles pour te vêtir et pour boire,
c'est là un moindre mal - tu es tout excusé.
Mais tout le reste est vain : il faut le refuser.
et quant à v
endre ta vie en échange : voire !


Et pour être complétement franc, j'ai aussi rédigé ces lignes pour tester la résistance de ce blog aux caractères exotiques !





Les commentaires sont fermés.