UA-74655322-1

20/04/2011

Il n'y aura jamais d'éco-quartier aux Cherpines !

Depuis quelques jours, les Genevois-es doivent supporter les affiches de la Chambre Immobilière inondant les bus et les journauxlogotypeWEB.jpg du canton. L'agacement lié tant à ce tsunami de propagande qu'au caractère infantilisant du tutoiement utilisé s'est décuplé hier, lorsque elles-ils ont découvert les affiches officielles du PLR, qui, dans le pur style de la dénonciation politique rappelant les pamphlets de G. Oltramare, accusent les Verts de refuser un éco-quartier aux Cherpines !

Le caractère outrancier de cette affiche (de même que l'esthétique inspirée du MCG - qui en l'occurence en a profité pour repousser les frontières de la grossièreté politique d'un cran) devrait nous dissuader d'en parler. Il nous semble cependant important de clarifier certains points, pour ne pas laisser le champ libre à nos adversaires, et réexpliquer à celles et ceux qui ne l'auraient pas compris qu'il ne s'agit en aucun cas de construire un véritable éco-quartier aux Cherpines.

Lire la suite

09/04/2011

Tout lieu est le carrefour naturel des quatre lieux qui l'entourent

A en croire les bétonneurs des Cherpines, cette zone serait idéalement placé par rapport aux axes de transit, à l'urbanisation passée et future de la ville, bref, serait un carrefour incontournable, dont le destin naturel serait d'être bétonné.logotypeWEB.jpg

Au-delà de fait que la Plaine de l'Aire n'est desservie ni par le rail, ni par les transports public, que les ponts sur l'Aire sont rares et très étroits, cette affirmation m'a rappelé un publicité étudiée au cours de mes études de géographie qui vantait les mérites de la Bretagne comme étant un carrefour entre la mer et la terre, le nord et le sud, bref un lieu incontournable lorsqu'on songe à placer une usine, un commerce, une porcherie industrielle,... tout ce qui fait le charme actuel de l'ancienne Armorique...

Avec ce genre d'argument, on arrive rapidement à la conclusion tautologique suivante:

Tout lieu est au carrefour des quatre lieux qui l'entourent

(Les spécialistes de W. Christaller préféreront toutefois substiter "six" à "quatre", mais le résultat sera sensiblement le même...)

 

Pour illustrer cela, le géographe Roger Brunet, dans la notice carrefour de son dictionnaire "Les Mots de la géographie" écrit:

"Le terme est employé avec abus dans la promotion des lieux: toute ville, même minuscule se prétend carrefour. C'est aussi le cas de la géographie molle qui voit partout ou presque des positions de carrefour "privilégié" sans pouvoir dire si la ville est née du carrefour, ou le carrefour de la ville.[...] on a tout dit quand on dit carrefour, mais ce n'est parfois que le carrefour des courants d'air. Car tout lieu est un carrefour... par rapport à d'autres".

Mon complice Nicolas Bloch développe cet aspect de la problématique des Cherpines, dans un excellent article publié sur le site du comité référendaire.

Bonne lecture !

 

 

 

02/04/2011

L'amnésie des bétonneurs

Petit à petit, bien qu'encore occultée par l'élection des conseils administratifs, la campagne en vue de la votation du 15 mai sur les Cherpines démarre. Les thématiques prioritaires du comité référendaire sont désormais bien connues:

Défense de l'agriculture de logotypeWEB.jpgproximité

Refus d'un développement exogène de Genève

Volonté de s'attaquer aux causes de la crise du logement plutôt qu'à ses symptômes

Promotion de l'Economie Sociale et Solidaire

L'angle d'attaque des bétonneurs des Cherpines paraît un peu surprenant. En effet, depuis quelques semaines, les pourfendeurs des légumes genevois affirment avec un aplomb confondant qu'ils désirent bâtir un éco-quartier sur les meilleures terres agricoles du canton, essayant ainsi de se construire une image d'amis de la nature aussi soudaine que peu convaincante. Il convient donc de rappeler quelques faits...

Lire la suite

01/04/2011

Cherpines: Le référendum a été retiré !

Avec quelques heures d'avance sur les autres médias, je peux enfin transmettre le résultat des longues négociations que le comité delaire.jpgréférendaire a eues ces dernières semaines avec le DCTI et qui ont conduit au retrait du référendum. Le texte du communiqué se trouve ci-dessous:

Lire la suite