UA-74655322-1

11/12/2011

Fenêtre n°11: Plutôt à vélo qu'en TPG !

Au cours du mois de décembre, je propose une sorte de calendrier de l'Avent laïc. Chaque jour, une proposition de lecture, censée constituer une fenêtre ouverte sur le monde. Je vais essayer de répartir ces fenêtres sur le plus de façades, de sorte que les points de vue et les panoramas couverts soient aussi variés que possible. Plus d'informations sur cette démarche dans ma note du 1er décembre.


Loin de moi l'idée de polémiquer le jour de l'introduction du nouvel horaire TPG, mais je dois avouer que mon mode de transport préféré est de loin le vélo...

Pas besoin de dresser la liste des avantages du vélo, vous la connaissez tous et de remarquables associations, parmi lesquelles Pro Vélo, défendent avec succès les cyclistes.
vélo.jpg

Cependant, il faut admettre que le vélo, de part sa légèreté est un instrument fragile. Pour parcourir 5'000 à 6'000 km par année, par tous les temps, de nuit comme de jour, à travers la campagne et la ville, je mesure à quel point il faut savoir entretenir son vélo si l'on veut s'assurer qu'il fonctionne n'importe quand.

La plupart des opérations ne demandent pas une grande habileté ni un outillage trop spécialisé, mais il ne faut pas les prendre à la légère (c'est tout de même sa sécurité qu'on met en jeu quand on change ses patins de freins...). C'est pourquoi un ouvrage de référence s'avère indispensable aux néophytes de la clé à pédale et du fouet à chaîne.

J'utilise depuis quelques années Réparation et entretien de votre vélo (Chris Sidwells, Ha
chette, 2007). Simple et précis, très bien illustré, il m'a permis, jusqu'à maintenant, de réussir systématiquement à remettre ma bécane en état et de ne jamais (ou presque...) arriver en retard à mes rendez-vous !

Les commentaires sont fermés.