UA-74655322-1

31/01/2012

Soyons libéraux: Taxons les multinationales !

Assez surpris d'apprendre ce matin que François Longchamp et David Hiler s'attaquent aux initiatives fiscales déposées par le PS hier. Non que je crusse encore que ces magistrats (et en particulier celui censé représenter les Verts) se soucient de morale (pourquoi les riches devraient-ils payer moins que le citoyen lambda ?) ou d'enjeux sociaux ou environnementaux (J'ai d'ailleurs déjà écrit quelque chose au sujet des bienfaits des multinationales...).

Non, ce qui m'étonne, c'est que ces deux libéraux bon teint se refusent à mettre en application leurs propres principes.

Explication: Dans une logique libérale, une entreprise (et l'État en est une, dans l'esprit de ces bonnes gens) se fixe pour but de vendre au plus haut prix ses biens ou services. Si elle se trouve en rupture de stock, c'est qu'elle a sous-évalué le prix qu'elle pouvait exiger de sa clientèle.

L'entreprise-Genève est actuellement étouffée par une croissance économique qu'elle ne peut maîtriser. Elle est en rupture de stock de logements, d'espace, de solutions de transport. Cela est dü au fait que des personnes physiques et morales profitent des prix trop bas que la République leur propose pour ses services et ses agréments.

Pas de scrupules ! Faisons jouer l'offre et la demande ! Soyons libéraux: Taxons les multinationales !

Commentaires

Bravo au PS genevois pour ces initiatives !

Et n'oubliez pas de signer l'initiative fédérale pour la suppression des forfaits fiscaux pour les personnes physiques: http://www.la-gauche.ch

Écrit par : Che Guevarra | 31/01/2012

L'initiative fédérale de La Gauche est nettement plus intelligente... une solution mise en oeuvre uniquement à Genève ne fera que le bonheur des Vaudois et des Valaisans vers qui les détenteurs de forfaits fiscaux genevois vont se tourner avec bonheur.

Écrit par : Truffe | 31/01/2012

@Truffe: On peut toujours préférer un texte alternatif à une proposition concrète (en l'occurence deux propositions...). Elles ont néanmoins le mérite d'exister.

Le bonheur des Vaudois et des Valaisans ? Pas si sûr:

Et de un: A force de jouer systématiquement la carte de la concurrence fiscale, on abaisserait à tour de rôle les impôts jusqu'à... zéro. En fait, la fisaclité n'est qu'une composante dans les choix d'établissement. Genève a suffisamment d'attrait pour se vendre plus cher !
Et de deux: L'expérience zurichoise montre que seul un quart des super-riches quittent le canton lors de l'abolition des forfaits. Les trois-quarts restant étant taxés de façon juste, l'opération est globalement bénéficiaire !
Et de trois: Les Vaudois, du moins les Lémaniques, commencent à souffrir presque autant que les Genevois de l'engorgement économique et spatial de leur territoire. Pas sûr qu'il rêvent de nouvelles charges, de nouvelles hausses de loyer, de mitage de leur territoire et de pollution supplémentaire contre quelques roupies fiscales négociées dans le cadre de quelques forfaits.

Écrit par : Julien Nicolet | 02/02/2012

Avant l’éclatement du n-ieme guerre froide qui va changer le mode de vie et la façon de diriger de l’État, on reste au système capitaliste qui à même pour principe que les riches resterons toujours riches et les pauvres deviendront toujours de plus en plus pauvres. Donc taxer les multinationaux, ça relève encore du domaine de l'imagination pour le moment.

Écrit par : faire part bapteme | 10/02/2012

Le bonheur des vaudois et des valaisans ! C'était la blague du vendredi!

Ben prenons le cas de Zoug! La fiscalité est tellement basse qu'une multitude d'entreprise se sont installées dans ce canton. La conséquence c'est que le prix de l'immobilier a tellement augmenté que beaucoup de zougois on dû partir sur Zurich pour trouver un loyer abordable. Il y a eu, il y a quelque temps un reportage de mise au point là-dessus. On a pu y découvrir une politicienne des verts qui avait déménagé. Le but étant bien sûr de ne pas défendre les verts mais de mettre en avant l'idiotie de notre situation économique.

Vive le libéralisme mais sans libération!

Écrit par : plume noire | 10/02/2012

Les commentaires sont fermés.