UA-74655322-1

22/05/2012

Gare Cornavin: et si l'on construisait en hauteur ?

A l'heure où l'on déplace un bâtiment industriel pour aménager une gare périphérique de Zurich, les CFF semblent prêts à s'attaquer à un quartier résidentiel historique pour agrandir Cornavin...

Et désormais, entre ceux qui contestent la nécessité de voies supplémentaires, ceux qui voudraient déplacer notre gare centrale, ceux qui veulent limiter les coûts et ceux qui rêvent de jouer aux lombrics, l'agrandissement de la gare de Cornavin semble être un bon candidat pour une place d'honneur dans la catalogue des méga-projets qui ne contentent personne.

Pour ajouter mon grain de sel, je me permets une proposition naïve. Naïve, car, n'étant pas ingénieur, j'ai certainement omis des éléments techniques essentiels dans mon raisonnement... Je remercie par avance tous les plus instruits que moi de me les signaler !

Cornavin train 2.jpgEt si l'élargissement se faisait en hauteur plutôt qu'en souterrain ? Autrement dit, pourquoi ne construirions-nous pas les deux voies supplémentaires au-dessus du bâtiment actuel et/ou du quai 1 ?

  • J'imagine que les coûts d'une pareille construction seraient bien inférieurs à ceux d'un quai souterrain. Si j'ignore complètement les contraintes physiques générées par le passage de convois de 800 tonnes sur une structure surélevée, je sais en revanche que c'est ainsi que la gare routière de Coire a été construite, au-dessus des voies CFF.
  • Le quartier des Grottes serait entièrement préservé, puisque les constructions se feraient plutôt sur la partie sud de la zone ferroviaire.
  • Le paysage ne serait que très peu atteint, puisque le bâtiment de la gare masquerait partiellement les trains et que, de toute façon, le large dégagement de la place Cornavin limite les nuisances liées à une légère surélévation de la gare. On peut même imaginer que voir des trains se balader au-dessus de la gare deviendrait un des charmes de ce lieu.
  • Les rampes d'accès n'auraient pas plus d'emprise que celles d'un souterrain, les pentes étant les mêmes, puisque les trains devront de toute façon monter dans un sens et descendre dans l'autre...

Ne parvenant pas à me convaincre tout seul que c'est une mauvaise idée, je me permets de la partager en attendant vos réactions !

 

11:52 Publié dans Aménagement | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : cornavin, gare, grottes |  Facebook | |

Commentaires

Sans être ingénieur non plus, à priori plutôt une bonne idée. Les quais sont déjà surélevés, donc il y a moyen de faire passer des convois sur ce qui ne serait après tout qu'un pont. Le vrai hic, ce sont les nuisances sonores (plus encore que visuelles) qui sont bien réelles pour les chemins de fer et portent beaucoup plus si les voies sont surélevées. Mais on pourrait imaginer de cloisonner tout le dispositif de parois anti-bruits, ce qui coûterait bien moins cher que de creuser un tunnel et serait certainement plus rapide.
Après, il faut convaincre les responsables des CFF...

Écrit par : Philippe Souaille | 22/05/2012

Et pourquoi pas au-dessus de la place Cornavin?

Écrit par : Johann | 22/05/2012

C'est vrai qu'a priori, on pourrait se dire, pourquoi pas?

Un certain nombre d'éléments me font toutefois penser que c'est une fausse bonne idée:

- techniquement, c'est un pont. Certes large et long, mais un pont. Toutefois, les voies actuelles étant déjà sur un remblais artificiel et partiellement évidé, les fondations de ce pont devraient descendre probablement en-dessous du niveau des sous-voies actuels pour s'ancrer dans un sol solide. Probablement pas impossible, mais cher, très cher.
- emprise visuelle: au niveau de la gare elle-même, la gare ne dépasserait probablement pas beaucoup du bâtiment existant, mais en tenant compte de la longueur des quais (420m), des aiguillages des deux côtés et des rampes d'accès, il y aurait un impact important sur le visuel probablement depuis le carrefour entre la Rue de Sous-Terre et la Rue St-Jean, jusqu'au pont de l'Avenue de France. (je ne suis même pas persuadé que la place entre la sortie de la tranchée de St-Jean et la gare suffise pour la rampe et les aiguillages nécessaires avant la gare). Donc un impact nettement plus important que celui que tu évoques au niveau de la gare.
- impact phonique: il faudrait effectivement prendre de très importantes mesures de protection contre les nuisances sonores qui auront à nouveau un impact visuel et sur les coûts. Pour ne pas augmenter le niveau des nuisances par rapport à la situation actuelle, il faudrait quasiment "emballer" le pont à construire dans une structure de béton...
- flux des voyageurs: les différents quais de la gare surélevée devront être reliés entre eux et aux passages sous-voie existants. Il faudrait donc soit construire des passerelles encore plus haut que les voies actuelles (avec les rampes nécessaires pour les personnes à mobilité réduite suffisamment peu raides, et donc très longues) ou des accès aux quais existants qui feraient transiter les voyageurs de la gare haute par les quais de la gare basse (puis encore descendre d'un niveau pour changer de quai). Cela conduirait à un flux particulièrement complexe des voyageurs... ou alors construire un niveau intermédiaire qui suréléverait encore la nouvelle gare de 2m50 à 3m, rallongeant les rampes de 100 à 150m (pour rappel, le Gothard a des pentes à 2.6%) et l'impact visuel associé. La gare souterraine en revanche peut utiliser les sous-voies existants puisque d'eux on peut soit monter, soit descendre.
- Les coûts: au final avec les rampes, les accès pour les voyageurs, les mesures compensatoires anti-bruit, les mesures de constructions avec ancrage profonds des piliers, je ne suis pas persuadé que l'on soit vraiment moins cher qu'avec une gare souterraine (mais je ne suis pas ingénieur non-plus...).
- Finalement, l'impact des travaux sur l'exploitation de la gare existante seraient beaucoup plus élevés avec une gare au-dessus de l'autre qu'en-dessous ou à côté. Or j'imagine mal que l'on réduise de 30 à 50% la capacité de la gare durant 7 à 10 ans de travaux.

Voilà pourquoi c'est à mon avis une fausse bonne idée...

Écrit par : christophe | 22/05/2012

A trop vous poser de questions ,la nouvelle génération des promoteurs style Jet Set Copenhague aura vite résolu le problème pour y reloger des gens fortunés et renvoyer à la campagne tous les ceux qui étaient devenus citadins pour un temps alors qu'il y a plus de 25 ans déjà et dans d'autres cantons romands que des logements à caractères sociaux devaient être construits,on prend vraiment le bon peuple pour des ploucs

Écrit par : lovsmeralda | 22/05/2012

Merci Julien pour ce texte, j'avais également évoqué cette option dans un échange sur FB.. toutefois, j'ai fini par me rendre à l'évidence qu'entre les arguments avancés par Christophe et les inévitables négociations avec la protection du patrimoine, cette option risque de coûter très cher, voir d'être irréalisable.

Finalement, c'est clair qu'avec une rangée de rail supplémentaire, le sud des Grottes ne risque pas de devenir un quartier chic!

Écrit par : David Rochat | 22/05/2012

Les commentaires sont fermés.