20/09/2012

OGM: Souris à l'objectif !

Ainsi, il aura suffi de quelques photos de rongeurs boursouflés pour créer un émoi autour des OGM...

On peut se réjouir de cette soudaine prise de conscience, mais on doit surtout s'interroger sur le fonctionnement d'une société dont les membres, après plus de quinze ans de débats et de mises en garde, ont continué à s'approvisionner auprès de multinationales de l'alimentation industrielle, pour s'effaroucher soudain des risques qu'ils courent personnellement, par le truchement de quelques pauvres rats de laboratoires.

Car enfin, on connaît depuis longtemps les risques principaux des OGM: perturbation de la pyramide alimentaire, développement de résistances aux pesticides induisant une augmentation des dosages et de la pollution des sols, valorisation de l'agriculture industrielle et des monocultures, système économique reposant sur un monopole allant de la production de la semence (stérile cela va de soi) jusqu'à la vente de l'herbicide qui tuera tout sauf la plante...

ogm,rats,souris,agriculture,principe de précautionEt il a donc fallu que M. Tout-le-monde se sente menacé dans sa santé personnelle pour qu'il réagisse... Triste exemple d'occultation des enjeux globaux par des soucis particuliers, soucis vite oubliés d'ailleurs à l'occasion de la prochain action sur les paquets de Corn Flakes.

Pis encore, l'étude en question posant certainement de vastes questions méthodologiques, elle se fera attaquer de toutes parts (la curée a déjà commencé) et si, par malheur, on parvient à démontrer que les scientifiques en question n'ont pas fait honnêtement leur boulot (ce qui n'est pas impossible), on aura complètement fait disparaître du débat les vraies questions qui doivent nous inciter à user du principe de précaution en matière d'OGM.

Et plouf, un coup d'épée dans l'eau supplémentaire dont les valeureux combattants anti-OGM se seraient bien passé, face à la puissance économique de leurs opposants...

Commentaires

excellent et très révélateur d'un foutoir qui n'a bientot plus rien à envier à celui dont parlait De Gaules .Cependant si l'info suivante est exacte concernant les scientifiques muselés par le Giec leur ayant interdit de s'adresser à la presse ,il serait aussi très intéressant de connaitre leur avis!

Écrit par : lovsmeralda | 20/09/2012

La méthodologie de l'étude n'est apparemment pas irréprochable. De plus l'auteur est connu pour se positions anti-OGM ... cependant, il ne déclare aucun conflit d'intérêt à ce sujet.

http://michaelgrayer.posterous.com/in-which-i-blow-a-gasket-and-get-very-uppity

Écrit par : Djinus | 20/09/2012

Votre note amène bien les éléments-clefs du système OGM.
On peut aussi souligner à quel point la science est utilisée selon le désir de chacun. Un autre exemple en est l'énergie atomique.
Ou se cache la Science derrière tout cela?

Écrit par : Marie-France de Meuron | 21/09/2012

Les commentaires sont fermés.