UA-74655322-1

16/04/2013

Boston - Bagdad: Deux poids, deux mesures...

12 kilomètres sur mon vélo, de 23h15 à 23h45, France-Info dans les oreilles.

La litanie habituelle des événements dramatiques: les journalistes qui décrivent ce qu'ils voient sur CNN, de la fumée, du sang, des débrits. Qui annoncent en boucle le nombre de morts - 2 - et celui, encore à confirmer, de blessés. Une interview d'un marathonien français qui confirme qu'une bombe qui explose, ça fait du bruit. Et des interrogations: s'agit-il de bombes artisanales ? y en-a-t-il d'autres ? où est le président ? que fait-il ?

Et ça recommence. Rien de plus à transmettre, mais, au vu de l'importance de l'info, il faut garder l'antenne.

A 23h30, les titres. Coincée entre le patrimoine des ministres et le tennis à Monte-Carlo, une info passe subrepticement. Une seule phrase pour annoncer les 37 victimes d'une nouvelle vague d'attentats en Irak, avant de repartir sur 15 minutes de conjectures creuses sur les événements de Boston.

La dissymétrie nauséabonde dans le traitement des deux séries d'attentats a déjà été mille fois analysée et l'on sait depuis longtemps que les morts n'ont pas la même valeur selon leur latitude.

Mais là, face à une pareille ignominie médiatique, comment en vouloir à ceux qui affirment encore que les principales victimes des fondamentalistes se trouvent dans les pays occidentaux ? Comment en vouloir à ceux qui acceptent et encouragent les délires sécuritaires américains ? Comment en vouloir à ceux qui, originaires du Moyen-Orient, se sentent méprisés et insultés par les pouvoirs occidentaux ?

00:17 Publié dans Monde | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook | |

Commentaires

Boston Shake... "Con los terroristas!"

Écrit par : Riro | 16/04/2013

1 mort à un km vaut 1000 morts à 1000km (que ce soit en distance geographique ou culturelle). Un mort dans votre famille proche vous touche plus que 10 morts inconnus dans une avalanche. Ca a toujours été comme ça, c'est naturel, et ça n'a rien a voir avec du mepris.

Mais ils y en a toujours, voir toujours les mêmes, qui se sentent "insultés et meprisés par les pouvoir occidentaux"...

Pourquoi ? Parce qu'ils se massacre entre eux et massacre occasionnelement aussi des occidentaux ? Comment leur en vouloir pour ça ? Et bien moi je leur en veux !

Écrit par : Eastwood | 16/04/2013

"1 mort à un km vaut 1000 morts à 1000km (que ce soit en distance geographique ou culturelle). Un mort dans votre famille proche vous touche plus que 10 morts inconnus dans une avalanche. Ca a toujours été comme ça, c'est naturel, et ça n'a rien a voir avec du mepris."

Eastwood n'a pas tort jusque-là.

Par contre, quand des enfants son tués par des bombardements des gens "proches culturellement" et cela ne mérite des médias et du public que de l'indifférence, c'est bien plus que du mépris. Cela est du racisme du même niveau que l'antisémitisme des nazis à l'égard des juifs le siècle passé.

Écrit par : Edouard | 16/04/2013

la vraie ignominie se trouve du côté des poseurs de bombes, faut pas inverser les choses ! De plus c'est une indignation à bon marché qui flaire un peu la récupération facile. Sinon, écoutez alors radio Bagdad !

Écrit par : uranus2011 | 16/04/2013

Bonjour

Sûr que lorsqu'un drone (gentil et vaillant) pète femmes et enfants (méchants) par là-bas (Afghanistan), petit et rapide est le filet...

Quand à Hiroshima et Nagasaki (deux sucettes généreusement distribuées)bah,...déjà oublié...

Pauvres petits américains, ils sont tellement à plaindre :-(

cordialement,

Écrit par : absolom | 16/04/2013

Un fichier image quelque peu à propos:

http://investir.ch/wp-content/uploads/2013/04/photo.jpg

Écrit par : Edouard | 16/04/2013

@Absolom: "Là bas" en Afghanistan, 80% des victimes de la guerre sont dues à des engins explosifs artisanaux. Faut il vous expliquer que les méchants américains n'utilisent pas de bombes artisanales ?

Par ailleurs êtes vous sûr de préférer un régime talibans intégriste en Afghanistan, ou une dictature militaire japonaise sur tout le pacifique, aux "méchants américains" ?

Et quand vous ironisez sur les "pauvres petits américains tellement a plaindre", vous parlez bien des victimes des attentas de Boston ?

Écrit par : Eastwood | 16/04/2013

Merci pour vos commentaires. Il me semble que, contrairement à ce qu'Uranus suggère, pas une ligne de mon texte ne laisse entendre que je pourrais défendre les poseurs de bombe de là et d'ailleurs. Ni d'ailleurs que tel peuple mériterait plus de subir des attentats que d'autres.
C'est pour cela que je ne parviens pas à entrer dans des logiques généralisantes et ethniciste sur le mode de "ils l'ont bien mérité" que je décèle entre certaines lignes.
Le sujet concernait exclusivement le traitement médiatique de ces affaires par une radio française et je crois que, 22 heures plus tard, mes conclusions peuvent s'étendre à bien d'autres organes de presse.

Écrit par : Julien Nicolet | 16/04/2013

Bonsoir M. Nicolet,

" Le sujet concernait exclusivement le traitement médiatique de ces affaires par une radio française et je crois que, 22 heures plus tard, mes conclusions peuvent s'étendre à bien d'autres organes de presse. "

22 heures plus tard certes, mais qu'en est-il ce soir après le TJ de 19h30 de RTS1, lorsque les visages de MM. Serge Dal Busco et de Gilbert Vonlanthen, tous deux, Conseiller administratif, respectivement Maire, de Bernex, tous deux participant à ce marathon de Boston, apparaissent sur les écrans genevois ?
Cela nous rapproche tout de même un peu de l'événement de Boston, non ?

http://www.rts.ch/video/info/journal-19h30/4825913-temoignage-de-l-un-des-nombreux-suisses-present-sur-place-a-boston-au-moment-du-drame.html

Coïncidence, une demi-heure plus tard, nos deux Bernésiens passaient au journal de 20h00 sur "France 2", interviewés cette fois en tant que ... "Français" ...

http://www.france2.fr/jt/20h/16-04-2013

C'est cela aussi le traitement médiatique en direct où votre identité se trouve recyclée en 30 minutes ...

Certes les multiples attentats de Bagdad sont beaucoup plus meurtriers que ceux, très rares heureusement, perpétrés aux États-Unis ou ailleurs, il n'en demeure pas moins que ce n'est pas demain que l'on risque de voir d'imminents Genevois participer au marathon de Bagdad. Quoique en cherchant bien ...

Pour conclure, évidemment que la vie d'un Irakien vaut celle d'un Américain. Reste à identifier maintenant les poseurs de bombes et connaître leurs motifs. Et ceci aussi bien à Bagdad qu'à Boston ...

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 16/04/2013

Il faut bien évidement lire :

" ... de voir d'éminents Genevois ..." !

Avec mes plates excuses pour cette coquille !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 17/04/2013

Bonjour Eastwood

La vie m'ayant vertement appris à tourner ma langue sept fois avant de l'utiliser, je vous serai reconnaissant de bien relire chaque phrase de mon commentaire ci-dessus...

La première ne fait qu'appuyer le billet de Monsieur Nicolet. Il y a peu, un "filet" minuscule, que dis-je un "entrefilet" nous rapportait les excuses de l'otan pour avoir sabré femmes & enfants avec un drone. Voilà, c'est tout, pas un mot aux télévisés français de vingt heures...

La deuxième phrase répond à uranus2011, qui nous parle de l'ignominie des poseurs de bombe...

La troisième englobe l'amérique dans sa totalité et se veut ironique.

Voyez-vous, je fais partie des gens qui ne vont pas ennuyer les autres chez eux. Pas d'attitude conquérente, pas d'enseignement religieux ou autre à coups d'épées et canons (Colomb), pas d'invasion sous prétexte de liberté, rien de tout cela.
C'est peut-être aussi pour cette raison que je n'aurais que peu de chance de m'attirer les foudres taliban(n)es...chez eux, ils font ce qu'ils veulent, ce n'est pas mon problème.

Jamais je ne tuerai au nom de l'or, du pétrole ou de la religion. Au pire, s'il me fallait l'un de ces produits, je demanderai à négocier...et si j'échoue, ma foi tant pis, ce n'est pas mortel. Par contre, je pourrais facilement tuer si on venait à m'embêter dans mon pré, comprenez par là à vouloir faire entrer dans mon cerveau quelque chose dont je ne veux pas.

Mais peut-être suis-je un peu taliban ? :-)

Écrit par : absolom | 17/04/2013

Les commentaires sont fermés.