UA-74655322-1

06/12/2013

Mandela: Pourquoi la RTS a-t-elle osé inviter Geneviève Aubry ?

Le haut-le-coeur a failli me faire choir de ma selle. Le présentateur de Forum venait d'annoncer la venue de Geneviève Aubry dans le cadre de l'émission traitant de la disparition de Nelson Mandela.Nelson-Mandela’s-Top-Five-Contributions-to-Humanity-570x398.jpg

Comment ont-ils osé ? Une relique de ce qui s'est fait de pire au siècle passé. Une représentante d'une realpolitik qui allait au-devant des désirs des dictateurs les plus infâmes, dans l'espoir de grappiller quelques miettes issues du pillage de leur peuple. Une illuminée qui, sous prétexte d'anti-communisme a cautionné les pires atrocités, à commencer par celles de ceux qui ont enfermé, 27 ans durant, celui qui allait devenir le Gandhi de l'autre moitié du siècle...

Et j'ai compris, au fur et à mesure des énormités lâchées par l'indigne mégère :

- "L'apartheid était une étape incontourGAubry.jpgnable pour aider les noirs à sortir de leur sous-développement"

- "La Suisse a investi de l'argent en Afrique du Sud pour aider l'ANC."

- "Si la Suisse n'avait pas aidé le régime, nous aurions aujourd'hui encore l'apartheid (sic !)", ...

Il s'agissait, pour les producteurs de l'émission de magnifier l'universalité, l'ouverture d'esprit et l'intelligence politique de Mandela en la confrontant aux idées nauséabondes qu'il a sereinement et fermement combattues.

Comment ne pas admirer encore plus cet homme, lorsqu'on réalise l'indécence de celles et ceux qui n'ont pas hésité à s'allier à ses ennemis pour singer un deuil incongru aujourd'hui ?

Comment ne pas réaliser que ce sont les représentants des mêmes partis qui faisaient hier des affaires en Afrique du Sud, qui font toujours leurs profits auprès des dictatures les plus sanguinaires ?

Commentaires

Et ça m'a aussi permis de comprendre pourquoi ce même parti politique ne voulait pas rentrer dans l'ONU. Il aurait fallu appliquer des sanctions peu profitable à leurs intérêts. Quid de l'UE !

Écrit par : moi | 07/12/2013

Très facile de refaire l'histoire, mais pour moi un homme qui a reconnu avoir battu sa femme n'est pas une icone à porter aux nues.
D'ailleurs lui-même était plus honnête que tous ceux ici qui veulent en faire une idole immaculée, puisqu'il avait l'humilité de se dire très imparfait et pas sans reproches.
Qu'il repose en paix! Il a toute mon estime pour avoir été assez intelligent pour évoluer en se remettant en cause afin de s'améliorer pour chaque étape de sa vie.
(il en va de même pour les pays. C'est trop facile de critiquer ceux qui ont agit avant vous, vous n'étiez pas là, pas à leurs places et pas dans leur contexte.)

Écrit par : Corélande | 07/12/2013

Votre billet démontre par lui-même que Geneviève Aubry est loin d'avoir tort : vous êtes en plein affrontement de classes, elle aussi. L'Union soviétique voulait faire tomber la RAZ pour gagner le jackpot sur toute l'Afrique australe. La fin de l'apartheid a été possible quand ce danger s'est éloigné. Avant cela, la Suisse était dans le camp opposé à l'URSS, ce n'est un secret pour personne. Donc cela n'avait rien de choquant d'aider les Sud-Africains à négocier leur or. Et vous, vous êtes du côté de l'URSS. Grand bien vous en fasse...

Quant à l'autre qui se plaint de ne pas être dans l'UE...

Écrit par : Géo | 07/12/2013

Pourquoi cette plate-forme est squattée par des commentateurs d'extrême droite façon Geo récemment promu au titre de chroniqueur anonyme dans le Media "les Observateurs" qui ne portent certainement pas Mandela de le Choeur des Héros plutôt Reagan -Bush-Pinochet et consort.?
Pourquoi Valette Duval Decaillet sont associés à cette "publication"?
Pourquoi DJ Liberté haine et violence publie les commentaires de Jaccard alias Corto laissant entendre que le Journaliste Enderlin franco-israélien est pédophile comme Arafat.
Parce qu'ils sont les héritiers actuels d'Aubry -Chaudet Celio.

Écrit par : briand | 07/12/2013

Que connaissez vous de la réalité de l’Afrique du sud ? La vrai sur le terrain, pas celle vue a travers vos préjugés idéologique à 8000 Kms de distance.

Écrit par : Eastwood | 07/12/2013

Le scandale, c'est plutôt d'inviter M. Sommaruga, dont le courage me stupéfie à chaque fois qu'il dénonce, trente ans plus tard, dans son fauteuil, les méfaits de la politique suisse ! Tout est prétexte à faire parler de soi, certes. Mais Nelson Mandela méritait plus et mieux que ce pur opportunisme…

Écrit par : jmo | 07/12/2013

En attendant, mon commentaire ne parait pas ici. Ce qui donne une idée de l'esprit démocratique de celui qui le tient...

Écrit par : Géo | 07/12/2013

Geneviève Aubry certes, mais la fille de Virgile Moine date un peu, et qui donc à Genève connait la Pasionaria de Tavannes ?

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 07/12/2013

Elle fait partie de ces gens dont on se dit, à chacune de leurs rares apparitions : "Tiens, elle est toujours vivante ?"

Écrit par : Plouf | 07/12/2013

Rassurez-vous, Géo et Eastwood, je ne connais pas trop mal mon affaire pour avoir étudié assez largement l'époque de l'apartheid et de son régime, avoir eu l'occasion d'échanger avec des amis sud-africains et de me rendre compte par moi-même des dégâts sociaux et économiques de cette politique quelques années après, ne me rendant sur place.

Géo, j'ai effectivement hésité à publier votre commentaire, pensant dans un premier temps qu'il s'agissait d'un troll d'extrême-gauche essayant de vous ridiculiser, tant vos arguments ne résistent pas aux faits. On pensait que ces délires consistant à justifier les pires horreurs par la peur de Moscou avaient péri avec le XXe siècle, manifestement ils séduisent encore quelques courageux anonymes...

Écrit par : Julien Nicolet | 07/12/2013

@briand
Je commence à avoir de sacrés doutes quant à vos facultés mentales...
Dommage, je croyais, Monsieur, que suite à notre récente conversation téléphonique, nous avions pu, chacun, nous expliquer sur nos positions respectives.
Je constate que vous persistez à vous enfermer dans votre bulle et restez incapable de faire preuve de discernement.
@Nicolet
Je regrette que vous acceptiez de publier des commentaires qui attaquent, voire injurient, nommément des personnes sans qu'elles n'en soient au moins averties...
C'est en effet par hasard que je suis tombé sur le commentaire de briand et que j'ai donc pu lui répondre.

Écrit par : Duval | 07/12/2013

Merci à M. Nicolet pour ce billet. Je n'ai pas vu le forum ni Mme Aubry! Mais je vais essayer.
Nelson Mandela restera celui qu'il est: intègre. Honnête.
Je connais les détails de ce qui s'est passé de 1948 (lorsque l'apartheid à été légalisé) jusqu'à que, au moment où elles furent abolies, et que, j'ai vu que le virus de ce système ignoble existait en Europe et, malheureusement, en Suisse... La lutte sera longue. Mais la survie, la nôtre et celle de nos ennemis dépend de notre engagement pour déraciner les injustices systémiques et créer un monde où la dignité de chaque personne est promue et respectée. Merci encore.

Écrit par : cmj | 07/12/2013

"On pensait que ces délires consistant à justifier les pires horreurs par la peur de Moscou avaient péri avec le XXe siècle,"
C'est bien ce que je pensais. A force d'être désinformés à l'école, les jeunes comme vous ont une vision de l'histoire assez...floue. Je viens de l'écrire ailleurs, l'URSS visait la mainmise sur toute l'Afrique australe et l'Angola et le Mozambique étaient déjà tombées dans leur escarcelle. L'ANC était l'ennemi pour les Occidentaux pour cette raison. Cette contradiction interne à la RAZ n'a pu être résolue que quand la menace soviétique sur l'Afrique s'est éloignée. Essayez de vous souvenir de cette époque, souvenez-vous des crises nucléaires des années 60, on en a beaucoup parlé à propos des 50 ans de la mort de Kennedy. Et des 150 divisions soviétiques à la frontière de l'Europe. J'ai fait l'école de recrues en 71 et nul ne pouvait garantir qu'il ne se passerait rien à ce niveau.
Confidence encore : de 20 à 25 ans, à cette époque, je militais à l'extrême gauche et nous analysions l'URSS comme étant un système fasciste, encore plus dangereux impérialiste que les USA. Je n'ai absolument pas la moindre sympathie pour l'extrême-droite, pas plus que pour l'extrême-gauche. Je suis guéri des extrêmes et me bats pour un débat équilibré. Et je peux démontrer que les médias sont beaucoup trop déséquilibrés dans leurs positions idéologiques. La réalité est très complexe et les simplificateurs ont toujours tort.
Bonne soirée !

Écrit par : Géo | 07/12/2013

@mes admirateurs: Géo m'a déjà traité d'ivrogne dans un commentaire publié sur un autre site Duval met en doute ma capacité de discernement, Jean Romain "collaborateur également aux Observateurs " m'a diagnostiqué comme aphasique .
Encore une fois le Philosophe d'Arle-istote" dépassait ses compétences ,c'est moi qui suis co-auteur d'articles scientifiques dans le domaine des neuro-sciences à trouver dans" PubMed".
Mon propos ici est à l'instar de Carlo Sommaruga de rappeler que le pouvoir Helvétique de droite a entretenu des rapports privilégiés avec l'Afrique du Sud au nom d'un anticommunisme virulent.
La Libération de Mandela se situeplus ou moins au moment de l'effondrement du Bloc soviétique et de la chute du Mur de Berlin, ce qui lentement ensuite permettra un certain changement d'attitude du Conseil Fédéral.
Faut-il un autre évènement majeur pour que le Pouvoir en Suisse cesse de donner des garanties de bonne conduite à Israël et à sa politique d'apartheid, Netanyahou peut aussi s'écrire comme Hendrik Verwoerd, l'Islam a remplacé le communisme ,quid des victimes palestiniennes.
Maintenant Valium et Pinard.vous voilà rassuré.

Écrit par : briand | 07/12/2013

Bien, bien. Prenons un peu de hauteur, voulez-vous et partons du principe que, pour recentrer le débat et gagner en crédibilité, nous n'accepterons plus de commentaires anonymes à cette note.
Certes Géo, il semble que j'ai quelques années de moins que vous, qui me permettent sans doute de voir les faits avec une distance de bon aloi. Car, le nez dans le guidon, nombreuses sont les recrues qui ont effectivement cédé au délire paranoïaque de la hiérarchie dans les années 50 et 60 qui les a conduits à tout confondre, au prétexte que Staline, puis Khrouchtchev était presque à nos frontières.
Affirmer que le soutien suisse, complètement isolé, au régime de l'apartheid, faisait partie d'une stratégie d'affaiblissement des positions communistes en Afrique est absurde, alors même que les guérillas communistes ne parvenaient pas à contrôler les pauvres Angola et Mozambique, qui essayaient de se libérer dans un conflit atroce d'une autre dictature que vous souteniez sans doute également, celle de Salazar.
Cela revient aussi à affirmer que l'ONU et les États-Unis de Nixon et étaient des suppôts du communisme, puisqu'ils avaient instauré des sanctions anti-apartheid.
Cela revient aussi à oublier qu'en Afrique australe, il y avait également les ex-Rhodésies, le Botswana, le Zaïre, qui n'étaient pas vraiment aux mains des communistes, mais qui connaissaient des régimes peu démocratiques (voire pire) soutenus par les occidentaux.
Cela revient à affirmer que l'ANC était dans le giron soviétique, ce qui n'a aucun sens.
Bref, cela constitue un écran de fumée plutôt malhabile pour dissimuler les vraies raisons du soutien suisse au régime: la possibilité de faire des affaires... en or, en profitant précisément des sanctions que les autres avaient établies contre lui. C'est honteux, et c'est tout !

Écrit par : Julien Nicolet | 07/12/2013

pas cool de ne pas publier !

Écrit par : Patrick Dimier | 08/12/2013

1. après on est toujours plus intelligent.
2. la pensée unique a encore de beaux jours devant elle.

Écrit par : norbertmaendly | 08/12/2013

Les commentaires sont fermés.