UA-74655322-1

22/09/2014

Caisse publique: jusqu'où iront les assureurs ?

IMG_20140922_074545.jpgLe long de la Route des Jeunes, le regard est attiré par cette affiche. Distraitement, on regrette la bêtise d'un slogan absurde, puisque ce sont en fait les assureurs qui poussent pour nous limiter le choix des prestataires.

Et soudain, on se rappelle que la micro-section genevoise du parti Vert'libéral, en l'occurrence pleine de bon sens, appelle à accepter la caisse publique...

Manifestement, le sujet est suffisamment grave pour que la faîtière suisse vient chasser sur les terres de sa section dissidente. Pourtant, jusqu'à nouvel avis, les questions de santé ne sont pas prioritaires dans le parti, au point que le site suisse ne mentionne que ses prises de position pour les votations... du 9 février.

Les mauvaises langues pourraient affirmer que ce sont les assureurs qui, non contents de nous inonder de propagande, financent avec nos primes les partis de droite pour écraser cette campagne d'affiches tendancieuses. Malheureusement, ces mêmes partis de droite ayant à maintes reprises refusé de lever l'opacité sur leur comptabilité, on n'en saura jamais rien...

En droit genevois, cependant, toute imprimé politique doit être signé (LEPD, art. 31) par un responsable. Le plus souvent, cette signature apparaît en petits caractères dans la marge. Là rien du tout...

L'alinéa 2 du même article dispense de cette obligation les imprimés portant sur un objet fédéral, pour autant qu'un responsable jouissant des droits civiques à Genève se soit annoncé comme responsable au Service des Votations. On en conclut donc que soit il y a une taupe dans ce qui reste des Vert'Lib genevois, soit cette affiche est illégale et est une preuve supplémentaire de l'arrogance d'assureurs qui s'estiment au-dessus des lois.

Raison de plus pour voter OUI à la caisse publique dimanche prochain !


capture d'écran2.png

Les commentaires sont fermés.