UA-74655322-1

RFFA - La stupéfiante réponse de la fondation Partage...

Imprimer

Mardi passé, j'écrivais à la fondation Partage pour lui demander les raisons de son soutien à RFFA, largement relayé par la presse.

Entre temps, des candidats au Conseil Administratif de la ville témoignaient de leur stupéfaction de voir une fondation prétendant lutter contre la misère militer en faveur de la baisse de la fiscalité des entreprises les plus florissantes.

Je demandais aux responsables de la fondation d'expliquer ce qui apparaît comme d'évidents paradoxes en leur posant quelques questions simples sur leur positionnement.

La réponse, signée du PLR Marc Nobs et du dissident PS Charles Beer, le premier directeur et le second président de la fondation est proprement stupéfiante.

Au lieu de s'expliquer, arguments à l'appui, les deux ex-élus, engagés jusqu'au cou dans une campagne politique, affirment benoîtement que leur fondation "n'intervient pas dans le champ politique".

Il apparaît au contraire que ces deux-là ont largement mélangé leurs casquettes et ont engagé Partage dans un débat dans lequel elle n'aurait jamais dû intervenir ou, le cas échéant, en s'opposant à une réforme qui s'apprête à renforcer les inégalités et la précarité à Genève.

Pendant ce temps, la fondation continue à recruter des bénévoles pour ses prochaines actions et à encaisser des fonds publics, tout en courant les médias et en se pavanant avec les pro-RFFA...

Je vous laisse découvrir cette stupéfiante réponse, tout en vous laissant le soin de préparer la vôtre la prochaine fois qu'on vous demandera de faire preuve de solidarité avec une fondation qui se fiche à ce point de la tête des Genevois-e-s...

 

Cher Monsieur,

Nous vous remercions pour votre message et l'intérêt que vous portez à notre fondation.

La fondation Partage est une institution reconnue d'utilité publique qui s’engage dans la lutte contre le gaspillage alimentaire, elle apporte aussi une réponse partielle à la problématique de la précarité alimentaire et la réinsertion professionnelle.

Elle n’intervient pas dans le champ politique.

Nous avons simplement choisi de faire, lors de cette conférence de presse, un témoignage sur la réalité de notre travail, sur ce que nous vivons au quotidien avec nos partenaires et leurs soutiens.

Nous vous remercions pour votre compréhension. Bien cordialement.

Charles Beer président de la fondation Partage et Marc Nobs directeur

Les commentaires sont fermés.