UA-74655322-1

Après Microsoft dans les salles d'informatique, du Nutella et des surgelés Findus dans les cours de cuisine ?

Imprimer

La semaine dernière, le SEM (Service Ecoles-Médias) apprenait aux enseignant.e.s du Cycle et du Primaire que la suite Microsoft Office est à nouveau disponible sur les ordinateurs pédagogiques dans les écoles, plusieurs années après avoir été supprimée.Capture du 2019-09-16 13-27-59.png

On ne va pas se mentir, plusieurs collègues ont réagi positivement à la nouvelle, en arguant de la praticité et de la prétendue universalité des formats développés par Bill Gates et ses descendants. En plus, il paraît que Microsoft offre gratuitement l'extension de ces licences au parc informatique pédagogique... On aurait bien eu tort de se priver de proposer un pareil service.

Imaginons que la même aventure soit survenue, mais dans le domaine de l'alimentation... Imaginons que Findus, Coca-Cola ou Ferrero aient offert des manuels et des ingrédients aux écoles. Des plats simples à cuisiner et qui plaisent tellement aux enfants... On aurait bien eu tort de se priver d'un pareil service...

Or, en informatique comme en alimentation, les intérêts des multinationales sont énormes. Elles ont pour but de devenir incontournables, créant à dessein d'étranges confusions. On ne boit plus un soda, mais un Coca, on ne trouve plus une information sur internet, mais sur Google: le procédé est strictement le même... A ceci près que l'opinion commune s'émeut plus facilement des ravages de la malbouffe que du malnet...

Et pourtant, le DIP prétend se fixer des objectifs ambitieux en la matière. Selon le département, l'école doit être au service de la citoyenneté numérique. Et pour éduquer au numérique, il est nécessaire de prendre conscience des manœuvres des GAFAM, de les mettre en évidence et de faire l'effort de les contourner, lorsque cela est possible. Cela demande un peu de courage, parfois un peu de ténacité et de capacité d'adaptation, mais je suis persuadé que ces trois qualités ne manquent pas dans nos écoles.
220412890_d3c7d115cf.jpg

Depuis quelques années, le SEM produit de remarquables efforts pour montrer aux enseignant.e.s à quel point les logiciels et les systèmes d'exploitation libres sont efficaces et faciles à utiliser. Ce sont les collègues du SEM qui m'ont convaincu, il y a une dizaine d'années de passer entièrement à Linux et de ne travailler plus que sur des logiciels libres, choix que je n'ai jamais regretté.

Les PC des écoles primaires et des CO sont équipés depuis longtemps de Linux et fonctionnent à merveille. Cela fait des années que les formats .odt, .ods ou .odp sont devenus la norme à l'école, sans que cela pose problème.

Céder à la pression de Microsoft en réinstallant ses suites bureautiques est un énorme pas en arrière...

Lien permanent Catégories : Ecole, Genève 1 commentaire 1 commentaire

Commentaires

  • "On ne boit plus un soda, mais un Coca, on ne trouve plus une information sur internet, mais sur Google"
    On ne prend plus un taxi mais un uber.
    Vous vous êtes bien gardé de nous la rappeler celle-ci, car votre parti a validé la lex Uber de Pierre Maudet qui a plongé les chauffeurs de taxi et de VTC dans les méandres de l'assistance sociale.
    Les Verts sont les plus grand donneurs de leçons mais lorsqu'on vérifie leur véritable engagement et implication dans les recettes qu'ils voudraient imposer on découvre sans surprise qu'ils font, au mieux, comme tout le monde.

Les commentaires sont fermés.