UA-74655322-1

cherpines - Page 2

  • Tout lieu est le carrefour naturel des quatre lieux qui l'entourent

    Imprimer

    A en croire les bétonneurs des Cherpines, cette zone serait idéalement placé par rapport aux axes de transit, à l'urbanisation passée et future de la ville, bref, serait un carrefour incontournable, dont le destin naturel serait d'être bétonné.logotypeWEB.jpg

    Au-delà de fait que la Plaine de l'Aire n'est desservie ni par le rail, ni par les transports public, que les ponts sur l'Aire sont rares et très étroits, cette affirmation m'a rappelé un publicité étudiée au cours de mes études de géographie qui vantait les mérites de la Bretagne comme étant un carrefour entre la mer et la terre, le nord et le sud, bref un lieu incontournable lorsqu'on songe à placer une usine, un commerce, une porcherie industrielle,... tout ce qui fait le charme actuel de l'ancienne Armorique...

    Avec ce genre d'argument, on arrive rapidement à la conclusion tautologique suivante:

    Tout lieu est au carrefour des quatre lieux qui l'entourent

    (Les spécialistes de W. Christaller préféreront toutefois substiter "six" à "quatre", mais le résultat sera sensiblement le même...)

     

    Pour illustrer cela, le géographe Roger Brunet, dans la notice carrefour de son dictionnaire "Les Mots de la géographie" écrit:

    "Le terme est employé avec abus dans la promotion des lieux: toute ville, même minuscule se prétend carrefour. C'est aussi le cas de la géographie molle qui voit partout ou presque des positions de carrefour "privilégié" sans pouvoir dire si la ville est née du carrefour, ou le carrefour de la ville.[...] on a tout dit quand on dit carrefour, mais ce n'est parfois que le carrefour des courants d'air. Car tout lieu est un carrefour... par rapport à d'autres".

    Mon complice Nicolas Bloch développe cet aspect de la problématique des Cherpines, dans un excellent article publié sur le site du comité référendaire.

    Bonne lecture !

     

     

     

  • Cherpines: Le référendum a été retiré !

    Imprimer

    Avec quelques heures d'avance sur les autres médias, je peux enfin transmettre le résultat des longues négociations que le comité delaire.jpgréférendaire a eues ces dernières semaines avec le DCTI et qui ont conduit au retrait du référendum. Le texte du communiqué se trouve ci-dessous:

    Lire la suite

  • Les rois de l'oxymore

    Imprimer

    logotypeWEB.jpgDu temps de mon innocence, je croyais la gauche pétrie de générosité et la droite farcie de valeurs rigoureuses. La droiture de Suzette Sandoz, la rigueur de Martine Brunschwig Graf, la précision de Jacques-Simon Eggly accréditaient cette conception un peu fleur bleue: Les gens de droite n'ont simplement pas les mêmes opinions que moi, mais qu'importe, vu que, entre démocrates, nous saurons nous écouter et nous respecter.

    Lire la suite

  • Pathétique et dépassé...

    Imprimer

    Pathétique et dépassé. Tels sont les adjectifs utilisés par Pierre Ruetschi dans son édito et Laurent Seydoux dans sa Tribune libre (reprise sur son blog) lorsqu'il qualifient le combat des référendaires de la Plaine de l'Aire (TdG du 11.3.11)logotypeWEB.jpg

    Loin de se sentir insultés, les militants de l'agriculture de proximité se voient plutôt confortés dans leur position, tant ces qualificatifs sont plus proches de l'invective que de l'argumentation. On cherche d'ailleurs vainement dans ces textes un passage expliquant en quoi le combat pour le maintien et le renforcement d'une agriculture qui assure des conditions sociales décentes, qui garantisse du lien entre les producteurs et les consommateurs et qui ne dépende pas des fluctuations du prix du baril et du bon-vouloir des multinationales de l'agro-alimentaire, serait « pathétique » ou « dépassé »

    Lire la suite

  • Mark Muller, le golf de Vandoeuvres et la zone villas.

    Imprimer

    Il y a deux jours, je présentais la première vidéo du débat qui m'a opposé à Mark Muller, le 28 février, à propos du déclassement de la Plaine de l'Aire.

    Après quelques soucis techniques, je suis (enfin) en mesure de présenter le quart d'heure suivant. Il manque encore quelques minutes que je placerai un de ces prochains jours. Mais la batterie de la caméra vidéo de mon ami (et co-listier aux municipales) Olivier Jungo ayant rendu l'âme avant la fin du débat, je ne suis pas en mesure de diffuser les questions (fort intéressantes) du public et nos réponses.

    Il semblerait qu'un smartphone ait pris le relais, j'espère en recevoir les images et, si leur qualité est suffisante, je les publierai...

    bandeau.png
  • Mark Muller préfère-t-il les bananes ou les pommes ?

    Imprimer

    Lundi passé, 28 février, le PLR de Confignon invitait le comité référendaire à débattre avec Mark Muller du déclassement de la Plaine de l'Aire qui sera soumis à votation le 15 mai prochain.

    Ci-dessous, un premier extrait de la video prise par Olivier Jungo (excellent ami et co-listier aux municipales à Avusy !), dans lequel j'essaie d'expliquer les motivations qui nous ont incités à lancer le référendum.

     

     

    pdpage.png